Lait de soja, farine de soja, yaourt au soja, tofu, tempeh, shoyu – sauce soja japonaise -, germes de soja, huile… Le soja a su conquérir assiettes et papilles et regorge de bienfaits pour la santé.
En Europe, plus de 30% de la population de plus de 15 ans consomme des aliments au soja pour leurs multiples bienfaits. Autrefois considérés comme des produits diététiques, les aliments au soja sont devenus très populaires. Source de fer, de zinc, de manganèse, de cuivre, de sélénium, de potassium, de vitamines et de fibres, le soja permet d’équilibrer l’alimentation.

Bienfaits à long terme

Le soja est une légumineuse pleine de vertus pour la santé. En effet, il est riche en protéines. Sa graine en contient environ 40%, dont la composition se rapproche des protéines de la viande et des produits laitiers. Il n’est donc pas étonnant que ce végétal devienne une véritable alternative pour les végétariens, les végétaliens et les personnes souhaitant consommer moins de viande. Cependant, le soja ne bénéficie pas de la même teneur en fer que la viande. Il faut donc l’inclure dans une alimentation variée et équilibrée. De plus, les graisses de soja sont majoritairement insaturées, fournissant des acides gras essentiels que le corps ne peut produire lui même. Ces acides participent notamment à la structure des cellules nerveuses. Qui dit acides gras essentiels, dit également bon cholestérol. Le soja favorise la fabrication du bon cholestérol et permet de diminuer le mauvais grâce à différents composants tels que graisses insaturées, fibres et protéines. Pour profiter des ces bienfaits, il suffit d’assaisonner salades et crudités avec de l’huile de soja.
Les graines de soja possèdent également un faible index glycémique. Ce qui veut dire que même si le soja est consommé en grande quantité, le taux de sucre dans le sang sera moindre.

Aliment santé

Si le soja est un allié de taille contre le mauvais cholestérol, il l’est aussi pour la santé féminine. En effet, le soja possède des molécules spécifiques comme les isoflavones ou phyto-oestrogènes. Cette spécificité fait du soja un aliment particulièrement utile pour les femmes ménopausées. Sa consommation permet d’apaiser les bouffées de chaleur et de limiter la déminéralisation osseuse. Egalement, les isoflavones joueraient un rôle important dans la lutte contre le processus cancéreux en limitant la division cellulaire.

À savoir : les produits végétaux à base de soja ne sont pas des produits laitiers au sens du droit européen. Dans un arrêt du 14 juin 2017, la Cour de justice de l’Union européenne ( affaire C-422/16 ) a d’ailleurs interdit l’utilisation d’appellations réservées aux produits laitiers (lait de soja, beurre de tofu, fromage du tofu…) pour des produits purement végétaux et ce même si ces dénominations sont complétées par des mentions explicatives ou descriptives indiquant l’origine végétale du produit en question.

Sources : www.doctissimo.fr – alternativesante.fr – e-sante.fr

Abonnement newsletter

Abonnement newsletter

Recevez nos derniers articles directement dans votre boîte email.

Vous avez bien été ajouté dans notre liste. Veuillez vérifier votre boîte email pour confirmer votre inscription.