Bercée par les eaux tranquilles du Guadalquivir, Séville révèle tous les charmes de l’Andalousie. Palais Renaissance, églises gothiques et patios ombragés, sont à découvrir dans la douceur de vivre ibérique.

En fonction de sa situation géographique, Séville fut le carrefour des cultures musulmane, catholique et juive. Ce brassage culturel confère à la cité andalouse un incroyable patrimoine architectural et culturel. La ville plonge de profondes racines dans l’histoire. C’est la rencontre de l’Orient et de l’Occident médiéval, de l’art et de la science.

Splendeur et folklore

Aujourd’hui, Séville, capitale de l’Andalousie, est résolument tournée vers l’avenir tout en ayant su conserver ses traditions andalouses et sa légendaire joie de vivre. Chaque rue, chaque place de la vieille ville foisonne d’animations. Au cœur de la cité, le quartier de Santa Cruz propose ses ruelles sinueuses, ses pittoresques maisons traitées à la chaux, ses délicats patios fleuris et ses places emplies de charme. Ce quartier du Moyen-Âge est maintenant un havre de paix comptant deux monuments majeurs de Séville : la Giralda et la cathédrale Notre-Dame du Siège. Symbole de la ville, la Giralda déploie sa silhouette élégante, représentant l’art almohade. Ce magnifique minaret mauresque date de la fin du 13e siècle. La cathédrale, quant à elle, est la plus vaste d’Espagne en termes de surface couverte et de volume. Elle possède une collection importante de pièces d’orfèvrerie, de tableaux peints et de statues, ainsi que le tombeau de Christophe Colomb.

Face à la cathédrale se dresse l’Alcazar. Ce palais royal andalou est unique par sa diversité architecturale. Chef d’œuvre de l’art mudéjar, sa construction commença au 10e siècle et fut modifiée et complétée au fil des époques. Séville regorge de trésors d’architecture, de vestiges historiques, de musées, de jardins, autant de lieux qui émerveillent par leurs splendeurs.

Séville est le berceau du flamenco et de la danse sévillane. Au détour d’une rue, d’une place, il n’est pas rare qu’un spectacle folklorique s’improvise. La musique, les costumes et la fête peuvent envahir subitement la ville pour le plus grand plaisir des andalous et des visiteurs.

Fêtes et traditions

Au printemps, Séville vie au rythme des fêtes qui ont fait sa réputation. La semaine sainte et la Feria d’avril sont de grands moments de fêtes traditionnelles. Pendant la semaine sainte, toute la ville descend dans la rue pour vivre la Passion du Christ. Ce spectacle est à la fois impressionnant et exceptionnel. Les rues et les places de Séville se transforment en processions gigantesques. Chaque année se répète ce rituel religieux au cours duquel la population laisse éclater une incroyable ferveur.

Deux semaines après la semaine sainte, se déroule la Feria. Conçue au départ comme une foire aux bestiaux dans les années 1840, la Feria de Séville s’est transformée en six jours de danses, de corridas, de spectacles équestres, de dégustations de vins et d’évènements culturels auxquels toute la ville participe. La fête se déroule dans le quartier de Los Remedios. Des casetas – maisons provisoires – sont montées dans cet espace spécialement conçu à cet effet. Sont alors servis des tapas, du fino et ce lieu vibre jour et nuit aux sons des sevillanes.

Cuisine et saveurs

Le meilleur moyen de découvrir la cuisine de Séville consiste à parcourir la vieille ville et les quartiers de Triana et Macarena en goûtant les savoureuses tapas qui y sont servies. Parmi les plus typiques, celles au jambon ibérique, à base d’olives, de pommes de terre aliñàs, les fritures de poissons, la tortilla. Et durant les mois les plus chauds, rien de tel qu’un succulent gaspacho !

Musée des Beaux-Arts

Logé dans l’ancien monastère de la Merced, construit au 18e siècle par Juan de Oviedo, le musée s’ordonne autours de trois cours. Il s’agit de l’une des plus importantes pinacothèques d’Espagne. Le musée comprend – entre autres – des chefs d’œuvres de Murillo, Ribera, El Greco, Pacheco, Roelas ou encore Herrera le Vieux.

Source : www.espagne-facile.com