NOUVELLE EXPOSITION
5 ARTISTES À DÉCOUVRIR
Galerie Alain Daudet – Toulouse
Jusqu’au 11 mai 2019

Alejandro QUINCOCES

Les sujets auxquels il se consacre sont essentiellement des paysages urbains : villes, usines, autoroutes vues de loin ou de près, qu’il fixe, soustrayant ainsi un instant de la réalité quotidienne à l’incessant flux du temps.
A travers la superposition de couches de peinture à l’huile sur bois, il cherche la vibration de la lumière sur son environnement. C’est une œuvre mature, forte, où les effets de matière et de lumière créent des vibrations subtiles. L’artiste joue sur la tension entre l’abstraction et la peinture référentielle.

Valerie HADIDA

Les « petites bonnes femmes » de Valérie Hadida, comme elle se plaît à les qualifier, sont une rencontre poétique nous invitant à pénétrer dans son univers, à la fois féminin et intemporel, pour un voyage à travers l’âme humaine.

Dominique RAYOU

Partant de l’analogie entre les contours d’un fruit et la silhouette d’un corps, Dominique Rayou se concentre sur l’émergence de la forme humaine sous une surface donnée. Dans des œuvres antérieures, le corps rencontrait une surface élastique, ici, la rencontre a lieu sous la peau du fruit ou dans la morsure de sa chair. L’artiste veut saisir cet instant où un corps semble jaillir de la matière dans un double travail formel.

Stéphane JOANNES

C’est après un séjour au Havre que Joannes est devenu fasciné par ces gigantesques cargos parcourant les mers du monde. Au XXIème siècle, peindre et représenter les navires est devenu quelque chose de non-commun. Nous sommes plus familiers des bateaux du XVIIème ou du XVIIIème siècle, mais Joannes réussit le tour de force de nous captiver avec ses peintures spectaculaires qui dégagent malgré tout une impression de tranquillité et de calme.

Françoise DE FELICE

Petite fille, elle fut initiée à l’art graphique par sa grand-mère qui avait fréquenté un atelier de publicité́ à l’époque du Chat Noir, attenant à celui de Fernand Léger. Parallèlement à la Sorbonne, elle fréquenta les Beaux-Arts en auditeur libre. Françoise De Felice eut comme première approche l’étape incontournable de l’impressionnisme qu’elle déclina sous toutes ses formes jusqu’en 1982.

Galerie Alain Daudet
10 rue de la trinité
31000 Toulouse
05 34 31 74 84

http://www.galeriealaindaudet.com/