Des palais orientaux au châteaux occidentaux, des fraîcheurs nordiques aux chaleurs de l’hémisphère sud, le miel est depuis toujours symbole de félicité, de douceur de vivre mais aussi de sensualité et de fécondité. Il existe de nos jours un très grand nombre de miels différents. Ne dit-on pas : « le miel 1000 couleurs, 1000 saveurs » ?

En remontant le temps

Pour les Égyptiens, le miel était la nourriture des dieux. L’abeille, considérée comme divine, représentait les larmes vivantes de Râ, dieu du soleil.
Dans l’Antiquité, le miel servait à soigner, embellir la peau et embaumer les morts.
Hippocrate préconisait l’usage quotidien du miel pour combattre le vieillissement.
Pour les Romains, l’exploitation des abeilles faisait partie de l’éducation générale et, selon les médecins, manger du miel permettait de rester en bonne santé. Au Moyen-Âge, se développe une apiculture florissante mais rudimentaire. Les produits apicoles qui en découlent font l’objet d’un commerce important : miel pour sucrer les aliments, pour produire l’hydromel ou cire pour les besoins du culte. Dès le Moyen-Âge, le miel servait déjà à la confection du pain d’épice. Aujourd’hui, le miel est très apprécié et beaucoup utilisé, que ce soit dans le thé, le fromage blanc ou en cuisine mais aussi largement en cosmétique. Sa saveur reconnaissable entre toutes fait le régal des amateurs dans de nombreuses recettes qui mettent en scène cet ingrédient magique et parfumé !

Pour tous les goûts

Il existe autant de variétés de miels que de variétés de fleurs, de plantes et d’arbres mellifères. Chaque miel acquiert sa spécificité gustative, sa force ou sa douceur, son bouquet d’arômes, sa couleur, sa consistance. Lorsque la prépondérance d’une fleur particulière se remarque, on parle de miels mono-floraux : miel d’acacia, de bruyère, de lavande, de romarin, de trèfle. Dans le cas contraire, les miels poly-floraux sont classés suivant les lieux de récolte – plaine, montagne, forêt – ou selon les saisons – printemps ou été.
Chaque région possède un éventail spécifique de fleurs mellifères. Les miels de terroirs sont classés selon leur région de provenance : miel des Pyrénées, miel des Alpes, miel d'Anjou, miel de Corse, miel du Gâtinais…

Atout santé

Pour ses nombreuses vertus, le miel est un atout non négligeable pour préserver la santé. Sa forte teneur en glucose et fructose naturel (environ 70%) en font une source d’énergie naturelle par excellence. Parfaitement assimilable par l’organisme, il est particulièrement recommandé pour les personnes ayant une activité sportive. Le miel est un produit complexe, contenant un très grand nombre d’éléments intervenant directement sur l’harmonie de notre équilibre biologique. Consommé seul ou associé à d’autres aliments, il est un moyen efficace de lutte contre la fatigue et le stress.
Le miel est largement consommé en alimentation classique et diététique. Les divers produits de la ruche – pollen, propolis, gelée royale – introduits seulement depuis quelques décennies en diététique, connaissent à ce jour un engouement de la part des consommateurs, séduits par leurs effets nutritionnels. Des études sont actuellement en cours pour évaluer les effets thérapeutiques du miel. Cependant, il sera toujours aussi prisé tant qu’il y aura des abeilles !

Sources : www.syndicatfrancaisdesmiels.fr – www.dumieletdesabeilles.typepad.com

Diversité des produits

La production du miel a été progressivement organisée grâce à la domestication des abeilles dans les ruches artificielles. Ces techniques permettent la création de différentes qualités et variétés de miel ainsi que la récolte d’autres produits comme le pollen, la cire, la gelée royale ou la propolis.
Le pollen possède des effets indéniables dans la stimulation de l’appétit, dans la régularisation du fonctionnement intestinal. Il atténuerait les allergies et retarderait les effets du vieillissement. Toutefois, en l’état actuel des connaissances, il ne peut être considéré comme un médicament mais plutôt comme un produit diététique de haute valeur nutritive.
La propolis est une substance cireuse issue de la ruche. Elle est réputée pour ses effets antibiotiques et bactéricides et accélère la cicatrisation des plaies. La cire est utilisée par les industriels de la cosmétique pour les produits de beauté comme les crèmes, les lotions, les rouges à lèvres et les crèmes dépilatoires.
La gelée royale est réputée depuis des siècles pour sa richesse naturelle en nutriments essentiels. Elle est fabriquée par les abeilles ouvrières pour la reine et les larves. Ce produit est utilisé dans le but de réduire la fatigue physique, le stress et de renforcer le système immunitaire.

AOP et IGP

AOP (Appellation d’Origine Protégée) et IGP (Indication Géographique Protégée) sont des appellations reconnues mais aucune garantie n’est apportée aux consommateurs quant à la réelle zone de production des miels vendus. En effet, il y a une forte carence de contrôle et de traçabilité sur le terrain. Pour combler ce souci de certification géographique, l’organisme Bee Partner en collaboration avec l’association Maksika et le CEA de Grenoble ont créé un réseau de traçabilité de la filière apicole. Ce réseau permet le suivi en continu de la production de miel, de la ruche jusqu’au pot en contrôlant la santé des abeilles, l’environnement et les actions menées sur les abeilles. Tout le miel suivi est certifié par un label Maksika “IGP contrôle en continu” qui garantit aux consommateur l’origine du miel.

Le savez-vous ?

Le plus ancien dessin montrant des récolteurs de miel se trouve dans les grottes de Las Arenas dans la région de Valence, Espagne et date d’environ 7000 ans avant JC.