En fonction de sa souplesse structurelle, le bois permet la création de maisons remarquables, en parfaite harmonie avec l’environnement. Symboles d’un nouvel habitat, elles séduisent de plus en plus.

Une construction en bois se révèle porteuse d’économies en s’inscrivant dans un concept d’habitat durable. En quelques années, les professionnels de la filière maîtrisent de mieux en mieux leurs approvisionnements et diversifient les techniques de construction pour proposer des projets créatifs jouant avec les styles.

Formes architecturales

Les constructions en bois actuelles s’inscrivent dans la modernité en intégrant de grandes baies vitrées. Les maisons de famille, de type lodge, affichent de beaux espaces présentant des lignes et des bardages peints comme les maisons nord-américaines. Le bois permet des mariages esthétiques réussis avec des matériaux contemporains comme le verre, l’acier ou l’alu. Le développement des technologies du bois est propice à de nouvelles formes basées sur des volumes simples, inspirant la recherche de pureté et d’élégance. Les maisons en bois présentent souvent des jeux de différents volumes à toits plats mais adoptent également des volumes cathédrale avec des pans coupés associés à des verrières. Le bois s’avère également être une solution architecturale innovante pour un projet d’extension ou de surélévation d’une habitation. C’est un matériau idéal pour élever une construction ne supportant pas l’ajout d’une structure maçonnée.

Isolante et saine

Le bois est un remarquable isolant thermique et phonique. À épaisseur égale, ce matériau à grande inertie, se révèle être douze fois plus isolant que le béton. Ses propriétés de résonance lui permettent d’amortir ou de confiner les ondes sonores. Facile à entretenir, le bois est résistant au feu et reste conforme aux exigences de stabilité imposées par la réglementation des matériaux de construction. Constituée d’un matériau vivant, la maison en bois respire, contrairement aux constructions maçonnées, souvent trop étanches. Une extraction d’air en pièce humide suffit à réguler les apports ponctuels excessifs d’humidité. Les ventilations mécaniques, source de perte de chaleur, ne sont généralement pas nécessaires dans les pièces à vivre. Dans une maison en bois, l’air ambiant génère une atmosphère saine, limitant ainsi les risques allergiques ou respiratoires pour les occupants.

Fabrication responsable

Faire le choix de construire une maison en bois répond également à des préoccupations environnementales. Cette construction utilise des matériaux recyclables ou durables, occasionnant peu de déchets toxiques pour l’environnement. Elle se sculpte sous toutes les formes – arrondie, carrée, sur pilotis – et dans un grand nombre d’essences. Employer des bois locaux garantit une utilisation responsable et raisonnée. Utiliser également des bois traités le plus naturellement possible permet de ne pas créer de pollution domestique. Une démarche éco-durable implique de recourir principalement à des bois labellisés – FSC (Forest Stewardship Council) ou PEFC (Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières) pour les forêts européennes. Ces labels garantissent que le bois est issu de forêts auxquelles sont appliqués les principes de gestion durable des ressources.

Mettre en chantier une habitation en bois permet de bénéficier d’avantages engendrant de substantielles économies. La maison en bois fait généralement l’objet d’une préfabrication en atelier rendant le montage rapide et propre. Il s’agit par ailleurs d’une construction sèche, sans besoin d’eau pour du mortier ou du plâtre. Il n’y a donc pas de délai de séchage à respecter dans les différentes étapes de construction. La durée du chantier est par conséquent moins longue que pour une habitation maçonnée. Il est tout à fait possible de gagner deux à quatre mois selon le projet. Cet aspect n’est pas négligeable et permet d’abaisser les frais financier des emprunts et les loyers à honorer dans l’attente d’emménager.

Au-delà de son aspect naturel et élégant, du confort authentique qu’elle inspire, la maison en bois présente des arguments économiques non négligeables tout en répondant à une volonté de prise en compte des questions environnementales.

Charte bois

Il y a quelques années, l’état et les principaux organismes professionnels de la filière bois et du secteur de la construction, ont signé une charte « bois, construction, environnement » visant à développer l’utilisation du bois dans le bâtiment. L’objectif ce cet engagement est de lutter contre le réchauffement climatique et d’augmenter de plus 25% la part du bois dans la construction. Cette mesure tente de conduire la France à réduire approximativement de 7 millions de tonnes par an, en moyenne, la présence de CO2 dans l’atmosphère. www.cndb.org