Pendant ce mois, dont les jours sont les plus longs de l’année, prenons grand soin de nos petits coins de verdure !

Au verger

Les petits fruits tels que les cassis, framboises et groseilles doivent être protégés de la gourmandise des oiseaux. Les cerises et les framboises arrivent à maturité et augurent de belles tartes et confitures.

Au potager

Le travail s’accumule. Les pois, haricots et pommes de terre sont à butter. Les tomates, cornichons, melons et concombres sont à pincer. Les jeunes plants de poireaux sont à repiquer et les choux de Bruxelles, céleri branches, courges et chicorées sont à planter. Il faut anticiper déjà sur la prochaine saison en semant les légumes d’automne tels que les haricots secs, les betteraves, les brocolis.

Au jardin d’agrément

L’heure est au déterrage des bulbes de printemps et les tiges défleuries des rosiers et des glycines sont coupées à la moitié de leur longueur. Juin est également le moment de planter les cyclamens, les crocus d’automne, les giroflées et les oeuillets du poète. Sur le balcon, il faut se hâter pour planter les annuelles, les géraniums et les rosiers miniatures, sans oublier d’arroser.

Au balcon,

Les jardinières sont à composer. Au soleil, planter des capucines, des oeuillets d’Inde, des zinnias. A l’ombre, préférer des fuchsias ou des bégonias. Penser au impatiens de Nouvelle-Guinée, incomparables pour illuminer de leurs couleurs irisées une zone située à mi-ombre. Sur un balcon ou une terrasse, planter un laurier rose, un hibiscus ou un strelitzia dans un grand bac. Penser à orner les zones ombragées du balcon avec des plantes au feuillage coloré comme les menthes panachées ou les heuchères.

Jardin d’intérieur

Sortir les plantes d’intérieur. Ne pas les mettre au soleil directement car un temps d’adaptation est nécessaire pour ne pas que les feuilles subissent d’irrémédiables brûlures. La majorité des plantes vertes d’intérieur sont issues des zones tropicales forestières, elles ne supportent pas le plein soleil et se plairont à l’ombre. Vérifier la présence d’éventuels parasites sur le revers des feuilles. De minuscules toiles d’araignées révèlent une attaque d’acariens. Il faut alors couper les parties atteintes et augmenter l’humidité ambiante en pulvérisant souvent la plante.

Multiplier les soins

Désherber régulièrement pour que les plates-bandes restent nettes. Mieux vaut ne pas se laisser déborder et arracher les mauvaises herbes au fur et à mesure lorsqu’elles sont encore peu présentes, cela évitera une laborieuse corvée. Supprimer les fleurs fanées qui épuisent la plante. Ainsi, d’autres boutons pourront éclore. Arroserà bon escient. Au pied des végétaux et jamais en plein soleil. Petit rappel : un arrosage abondant une fois par semaine est préférable à un peu d’eau tous les jours. Veiller sur les rosiers. Supprimer toutes les tiges qui poussent très vite et pompent toute la sève au détriment des autres branches.

Le petit plus

Installer un banc ou une chaise longue près des odorantes afin de profiter pendant une sieste de leurs effluves parfumés.

Lire également : Basilic; roi de l’été – Compostage, geste malin