Le home cinéma reconstitue le spectacle sonore et visuel du 7 ème art. Il trouve sa place au salon qu’il transforme en véritable salle de cinéma. Sensations fortes garanties !

Installation

Au cinéma, l’émotion passe également par le son. Le home cinéma spatialise le son à partir d’un système sonore formé d’enceintes indépendantes. Les techniques de spatialisation du son consistent à créer l’illusion que les sons proviennent de diverses directions de l’espace et à organiser ainsi des scènes sonores en trois dimensions. Le système sonore le plus répandu, dit 5.1, est composé de cinq enceintes et d’un caisson de basses.
L’enceinte centrale produit un son clair pour une bonne diffusion des dialogues. Elle se positionne généralement au dessus de l’écran. Placées de part et d’autre de l’écran, les deux enceintes frontales dynamisent le son afin de retranscrire l’ambiance. Elles doivent donc être puissantes. Les deux enceintes arrière, « surround », s’accrochent au mur.
Quant au caisson des graves, il a vocation à restituer les sons les plus graves en leur donnant de la profondeur, ceux que les enceintes classiques ne sont pas en mesure de produire à haut volume. Aujourd’hui la famille home cinéma s’est agrandie avec le système 7.1 (et ses variantes) et même le système 9.1. À côté de ces configurations, de nouvelles déclinaisons sont apparues afin de répondre à la demande du marché : les combinés home cinéma 2.1 (deux enceintes satellites et un caisson de basses). Ce système représente un bon compromis pour découvrir les joies du home cinéma en ayant la possibilité d’y raccorder un smartphone ou une tablette.

Le pack

Le pack home cinéma est constitué d’un élément central rassemblant un amplificateur audio-vidéo, un tuner et un lecteur DVD complété d’un ensemble de cinq enceintes indépendantes et d’un caisson de basses. Ce pack est suffisant pour transformer un téléviseur à écran plat en home cinéma. Son avantage est de limiter l’encombrement des matériels avec des enceintes de taille modeste. Cet équipement convient parfaitement aux pièces de 10 à 15 m2. Un pack bénéficie d’une installation simple et rapide. Son dispositif « son » est immédiatement équilibré et il y a peu de réglage de précision à effectuer après la mise en place. L’inconvénient réside dans son manque de souplesse puisqu’il n’est pas conçu pour être évolutif.

Connectique et amplificateur

Il est important de prendre en compte le matériel audio et vidéo déjà en place (lecteur Blu-Ray, console PS4 ou Xbox One, disque dur multimédia…) pour déterminer les besoins en connectique (HDMI, RCA, optique…) de l’amplificateur. L’amplificateur est le centre névralgique du home cinéma ; il centralise toutes les sources audio et vidéo. Il reçoit, décode, amplifie et restitue aux enceintes les signaux audio et il transmet l’image vers le téléviseur. Afin de choisir le modèle le mieux adapté aux besoins de chacun, il est important de prendre en compte la puissance – exprimée en Watts et le rapport signal/bruit – exprimé en décibels.
L’amplificateur et les enceintes doivent former un ensemble cohérent afin de fournir un système home cinéma performant pour découvrir vos films préférés dans une nouvelle dimension : celle de l’ambiance sonore.

Le prix EISA du meilleur home-cinéma

Attribués par un jury composé de journalistes passionnés issus de 50 magazines spécialisés de 20 pays européens, les prix EISA sont décernés aux produits combinant les technologies les plus avancées, la meilleure qualité de conception et les caractéristiques les plus intéressantes.
Le système d’enceintes Bowers & Wilkins 683 S2 se voit décerner la récompense suprême de la part du jury EISA 2015.