Dépister permet de diagnostiquer tôt certains cancers, avant l’apparition de symptômes, et de pouvoir mieux les soigner, mais aussi de limiter les séquelles liées aux traitements utilisés.

Examen de routine

Actuellement, les pouvoirs publics ont mis en place deux programmes de dépistage organisé.

Le dépistage du cancer du sein s’adresse aux femmes de 50 à 74 ans. Elles sont invitées, tous les deux ans, à se faire dépister en effectuant une mammographie. L’examen, pris en charge à 100 % par la caisse d’assurance maladie, est réalisé chez un radiologue agréé. La mammographie permet de découvrir des anomalies qui ne présentent pas encore de symptômes.

Le dépistage du cancer colorectal concerne les hommes et les femmes de 50 à 74 ans qui sont invités, tous les deux ans, à réaliser à domicile un test de recherche de sang dans les selles.

Ces deux dépistages concernent uniquement les personnes ne présentant pas de risque particulier. En cas d’antécédents personnels ou familiaux, il est recommandé d’en parler avec votre médecin qui pourra, si nécessaire, vous proposer un suivi spécifique.

Le dépistage du cancer du col de l’utérus, qui va prochainement faire l’objet d’un programme organisé par les pouvoirs publics, repose sur la réalisation d’un frottis cervico-utérin, recommandé chez les femmes de 25 à 65 ans tous les trois ans, après deux premiers frottis normaux réalisés à un an d’intervalle.

Rester attentif aux éventuels symptômes

Même en cas de dépistages effectués régulièrement, il est important de rester attentif à certains symptômes. Ces signes – douleurs inexpliquées, problèmes respiratoires, digestifs ou urinaires, saignements – ne signifient pas nécessairement que vous avez un cancer. Ils peuvent, en effet, être la conséquence  d’autres problèmes de santé. Toutefois, il est important de les surveiller et de ne négliger aucun signe inhabituel. Parlez en avec votre médecin, il vous prescrira des examens complémentaires pour en déterminer l’origine.

Dépister pour mieux soigner

Le dépistage organisé des cancers permet d’identifier au plus tôt un cancer avant l’apparition de symptômes.
Dans certains cas, le dépistage peut même permettre d’éviter l’apparition d’un cancer grâce au repérage et au traitement d’une lésion qui aurait pu évoluer en cancer.

Pour de nombreux cancers, un diagnostic précoce favorise les chances de guérison et permet de limiter les séquelles liées aux traitements. Par exemple, détecté tôt, un cancer du sein ou un cancer colorectal peut être guéri dans 9 cas sur 10.

En Occitanie, vos structures de dépistage organisé, répondent à vos questions pour les dépistages organisés du sein et du colon.

Aude – www.depistage-cancer-aude.fr et sur www.facebook.com/Adoc11

Ariège – www.gip-depistage-cancers.fr et sur www.facebook.com/depistage.descancers.1/ 

Aveyron – adeca12.fr et sur www.facebook.com/adeca12

Gard-Lozère – www.gard-lozere-depistage.com et sur www.facebook.com/gard.lozere.depistage

Gers – www.depistage-cancer-gers.fr et sur www.facebook.com/ADGC32/

Haute-Garonne – www.doc31.fr et sur www.facebook.com/depistage.descancers/

Hautes-Pyrénées – tél : 05 62 93 92 53

Hérault – www.depistages34.com

Lot – www.adeca46.fr et sur www.facebook.com/Depistage-adeca-46

Pyrénées-Orientales – www.depistages66.fr et sur www.facebook.com/Depistages66

Tarn – www.facebook.com/ADECA-81

Tarn et Garonne – tél : 05 63 91 77 80

Pour en savoir plus sur les risques particuliers, consultez e-cancer.fr

Source : Inca