L’espace repas est par définition le lieu vivant  qui favorise les échanges autour de plats chaleureux et conviviaux. L’espace repas s’intègre de façon fluide dans l’espace de vie plus large de la maison. Quelques recommandations d’agencement.

Respecter les proportions

Les dimensions, tout comme la façon dont l’espace peut s’agencer, définiront le mobilier et notamment la table à y adapter. Une petite table sera perdue dans une grande pièce et une table trop grande aura pour effet de tasser un espace aux dimensions plus petites. Pour une surface réservée d’environ 15m2, la table ne devra pas dépasser 80 x 200 cm. Une grande table de 110 x 280 cm sera appropriée dès lors que l’espace dévolu représente plus de 25m2. Dans un espace rectangulaire, il est préférable de choisir une table de même forme, occupant ainsi parfaitement l’espace. Un endroit de forme carrée recevra une table ronde, qui adoucira l’environnement et apportera à la fois fluidité et convivialité. L’essentiel consiste à respecter un espace suffisant autour de la table pour assurer une bonne circulation. Les architectes d’intérieur préconisent de prévoir au moins 1,20 m de dégagement autour de la table. Une configuration possible consiste à séparer les espaces en créant un îlot ou une cloison partielle à l’aide d’un bar. La possibilité de créer une verrière d’atelier laissant passer la lumière tout en séparant bruits et odeurs de la zone de cuisson est également envisageable.

Décoration et choix des matériaux

Dans un espace relativement petit, buffet bas, console ou vitrine s’intègreront parfaitement sans alourdir l’ensemble. En définissant un espace repas supérieur à 30m2, celui-ci pourra recevoir un mobilier de taille plus importante.

Aluminium, bois, céramique, verre… quand vient la question du choix des matériaux, on peut tout envisager ! Pour une utilisation familiale, le verre granité, plus résistant que du verre qui peut s’avérer dangereux pour les enfants, est préconisé. Les tables en bois laqué, esthétiques mais fragiles, ne résisteront pas aux éclats. Les textures brutes et les matériaux naturels présentent de multiples avantages. Insensible aux tâches, résistante aux rayures et à la chaleur, la céramique, naturelle et recyclable, apparaît comme étant le matériau idéal pour une utilisation familiale.

Couleurs et éclairages

Blanc, gris, taupe, naturel, les tons neutres et chauds sont à privilégier pour les espaces repas. Les couleurs vives doivent être utilisées modérément, pour souligner ou pour délimiter l’espace. Pour ajouter de la couleur, les accessoires colorés sont conseillés : vases, lampes, petits objets de décoration. Ils permettent de réchauffer l’espace par petites touches et se changent facilement pour en modifier la décoration.

La position de l’éclairage est importante pour le confort des convives. Une suspension centrée au-dessus de la table, adaptée à la décoration, permettra une large diffusion lumineuse vers le bas.

Quelques points de lumière, judicieusement répartis dans l’espace, assurent un équilibre visuel harmonieux entre la table et son environnement. Multiplier les sources de lumière dans l’espace repas permet d’éviter les ombres portées. Les sources lumineuses – quel que soit leur style – deviennent les pièces maîtresses du décor dont elles rehaussent les couleurs. Certaines suspensions peuvent être équipées d’un système permettant d’élargir ou de réduire le faisceau lumineux, procurant le confort visuel voulu au moment du repas.