Nouvelle-Zélande, surprenant pays du long nuage blanc

Avec ses forêts luxuriantes, ses glaciers, ses plages, ses vignobles et ses prairies, la Nouvelle-Zélande offre parmi les paysages les plus variés et remarquables de la planète. En arrivant d’Océanie au 11e siècle, les Maoris avaient surnommé cette île Aotearoa – l’île au long nuage blanc – en référence à la chaîne de montagne qui la traverse, stoppant les nuages venus de l’océan et se couvrant de neige de juin à septembre.

Île du Nord

À l’extrême nord de l’île se trouve Auckland, la plus grande agglomération de Nouvelle-Zélande. Cette ville moderne se situe au cœur d’un paradis naturel de volcans éteints, d’îles, de plages et de vignobles. Depuis le centre ville, le visiteur peut prendre le ferry pour rejoindre l’Île de Waiheke. C’est un lieu idéal pour de belles excursions ou la visite de vignobles, tels Mudbrick ou Cable Bay. Auckland est considérée comme étant l’une des villes les plus agréables à vivre au monde, paisible et regorgeant d’endroits où sortir.

Au sud, la capitale de Nouvelle-Zélande, Wellington, nichée entre un port et de vertes collines, est la porte d’entrée des deux îles qui composent le pays. La ville est compacte et pleine de caractère. Elle se trouve au cœur d’une magnifique baie et les collines boisées environnantes sont couvertes par de jolies petites maisons aux toits colorés. La zone du centre-ville est idéale pour des explorations à pied. Les principales attractions de la ville se trouvent regroupés dans un petit périmètre praticable à pied. Les visiteurs peuvent admirer les nombreuses galeries, les sites historiques et les musées dont le musée national Te Papa Tongarewa.

Traversée

De la capitale, un vol d’une trentaine de minutes ou une traversée en ferry de trois heures au travers de superbes fjords, permettent d’atteindre Nelson ou Picton, sur l’Île du Sud. Nelson est à la fois ville d’art à l’architecture victorienne et ville sillonnée de grands espaces ou de nombreuses activités de plein air sont proposées – voile, parapente, surf, escalades. Cette région est parfaite pour s’évader au contact de la nature au travers de nombreuses randonnées proposées par le Abel Tasman National Park. Picton est une petite ville entre collines et mer et les beaux bâtiments du front de mer témoignent de la période coloniale de la ville. Le Picton Museum rappelle la présence de baleiniers et de forçats australiens dans la région. De grandes balades offrent une vue imprenable sur le bras de mer du Queen Charlotte Sound.Nouvelle-Zélande

Île du Sud

La partie septentrionale de l’Île du Sud offre de très belles plages, des chutes d’eau, des vignobles, alors que la partie sud est faite de lacs, de fjords et de montagnes enneigées.

En cette fin d’automne austral, la nature se révèle dans toute sa splendeur et met en valeur toute la diversité de l’île du Sud. Cette partie est la moins peuplée et sans doute la plus contrastée de Nouvelle-Zélande. Rien ne manque dans ce que la nature révèle de paysages imposants et majestueux. Les plages empourprées par les rayons du soleil, les vagues dédiées aux sportifs, les collines et les cimes enneigées.

Le long de l’océan, une mer souvent déchaînée offre un spectacle grandiose. La route côtière ouest, allant de Haast à Westport, dévoile des formations rocheuses étonnantes sur lesquelles s’écrasent d’imposantes vagues formant des gerbes d’écumes. A marée haute, les houles océaniques se jettent tête la première dans d’étroits tunnels. Elles obligent ainsi de grosses quantités d’eau et d’air comprimé à se lancer dans les airs à travers des puits verticaux qui émettent ainsi régulièrement des geysers d’eau salée, créant un paysage sifflant et animé. Lors de fortes houles, cette création de la nature est un spectacle très impressionnant. A Punakaiki, près de Greymouth, un chemin à travers les Pancake Rocks permet d’apprécier toute la beauté de ces roches façonnées par les éléments depuis plus de 30 millions d’années.

Au nord de l’île, le calme des eaux des Marlborough Sounds tranche avec la fureur de la mer de Tasman. Dans cet ensemble de petites baies, de petites îles et de criques désertes, la faune est très riche et les paysages superbes. Dauphins et otaries fréquentent régulièrement les lieux et notamment Kaikoura où les baleines vivent en permanence dans les eaux côtières. C’est le lieu idéal pour explorer la vie sauvage sous toutes ses formes et le meilleur endroit pour savourer des écrevisses. L’environnement de Kaikoura est véritablement spectaculaire. Le village est placé entre la chaîne de montagne très découpée et l’Océan Pacifique. En hiver, les montagnes sont couvertes de neige, ce qui rend le paysage encore plus extraordinaire.

Région de l’Otago

La région de Central Otago est une région absolument remarquable pour ses paysages grandioses mais également pour ses vins issus du Pinot Noir. Le Central Otago peut être découpé en six régions viticoles différentes, chacune comprenant un nombre incalculable de petits et grands vignobles, ouverts à la dégustation pour la plupart.

Abel Tasman National Park

Situé au nord de l’île du Sud, le parc national Abel Tasman offre de superbes plages, notamment celle de Totaranui, parfois adossées à des collines boisées ou à des forêts primitives. Le Coast Track, sentier du littoral, est très fréquenté par les touristes pour la splendeur du panorama. Cependant la meilleure façon de découvrir otaries, manchots et dauphins reste le kayak, à pratiquer le long des côtes du Abel Tasman National Park pour le plus grand plaisir des yeux.

Hélène Kleszez

Infos pratiques

Climat : l’hiver austral dure de juin à août ; l’été austral de décembre à février. Le climat de la Nouvelle-Zélande est océanique. Ainsi, le temps peut changer avec une rapidité déconcertante. La saison touristique s’étale de novembre à avril.

Visa : pour les ressortissants français, belges et suisses, un passeport en cours de validité et valide au moins 3 mois après la date d’entrée suffit pour un séjour de moins de 3 mois. Il doit être accompagné d’un billet retour et de la preuve de fonds suffisants pour financer le séjour (1 000 $NZ/mois ou 500 $NZ/mois en étant déjà hébergé). Avant le départ, il est impératif de contacter les ambassades et les consulats pour s’assurer que les modalités d’entrée sur le territoire n’ont pas changé.

Santé : aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer en Nouvelle-Zélande. L’OMS recommande néanmoins à tous les voyageurs, quelle que soit leur destination, certains vaccins – DTP, rougeole, oreillons, rubéole, varicelle et hépatite B.

Monnaie : le dollar néo-zélandais (NZD). Il est facile de changer des euros. Aucun problème avec les traveller’s chèques, ni avec les cartes de crédit les plus courantes. Il est facile de retirer du liquide auprès des banques avec une carte Visa ou Mastercard.

Transport : depuis Paris, compter 25 à 30 heures de vol minimum avec obligatoirement une escale. Les vols internationaux sont surtout à destination d’Auckland.

www.newzealand.com

2017-07-05T09:28:21+00:00 3 janvier 2017|Catégories : Envies, Escapades|

Laisser un commentaire

Recevez nos derniers articles directement dans votre boîte email :

Recevez nos derniers articles directement dans votre boîte email :

✔️ SANTÉ & FORME : conseils bien-être, beauté, idées sport et repas sains

✔️ ENVIES : voyages, idées saveurs, spectacles, tendances automobile et nouvelles technologies

✔️ ART DE VIVRE & MAISON : astuces pour aménager et décorer votre maison, idées jardin

Vous avez bien été ajouté(e) à la liste d'abonnés.